gynecology-1

Les soins gynécologiques grâce à la lumière LED

Gynécologie, Principal

Apparaît dans

Jan 22, 2021 | Gynécologie, Principal

La photothérapie fait chaque année de nouveaux progrès. Si dans le domaine dermatologique la pratique est très répandue, elle commence à faire son chemin dans les soins gynécologiques et c’est bien normal : le système vulvo-vaginal est composé de peau et de muqueuses. Les effets positifs de la photobiomodulation, qui sont sans effets secondaires ni dangers, sont donc parfaitement applicables aux traitements de troubles gynécologiques

Quel est le principe du traitement par photothérapie ?

Cela consiste à exposer la peau à des diodes LED de couleurs différentes, selon des intensités et un temps calibré scientifiquement en fonction du résultat souhaité. La lumière va pénétrer la peau à différentes profondeurs pour stimuler les cellules et les pousser à produire les substances dont elles ont besoin. Comme pour la photosynthèse finalement, notre peau réagit à la lumière : il suffit de voir que nous bronzons lorsque nous sommes exposés au soleil. En contrôlant avec précision les couleurs auxquelles exposer les cellules, le praticien va contrôler leurs réactions pour faire retrouver une homéostasie, un équilibre au vagin. Les propriétés de régénération naturelles des cellules sont stimulées par le traitement, ce qui va aider à réparer les dommages, lésions, abrasions, irritations et « rajeunir » les tissus.

Les appareils à lumière LED de dernière génération, liés à des systèmes de refroidissement brevetés, permettent d’exposer la peau sans aucun risque de brûlure ou d’inconfort. C’est un traitement sans effet secondaire et surtout non invasif : il ne nécessite aucune injection, aucun médicament, tout ce qu’il fait est stimuler votre peau pour qu’elle fasse ce qu’elle est censée faire. C’est un traitement qui va pousser l’organisme à faire ce qu’il est naturellement capable d’accomplir.

L’utilisation d’un appareil médical de photothérapie peut être externe pour traiter la vulve et les lèvres, sont alors utilisés les même types d’appareil que pour le traitement de la peau, par exemple le Triwings du constructeur français Biophoton (vous pouvez consulter notre article sur la dermatologie pour voir à quoi ressemble la machine). Pour le traitement de la partie interne, le vagin, le laboratoire a mis au point des sondes à LED spécifiquement prévues pour traiter la peau et les muqueuses vaginales grâce à la technologie LED sans aucun risque ni effet secondaire.

Sonde gynecologique LED phototherapie sondled

Sonde gynécologique LED développée par la société Biophoton avec son étui en pyrex stérilisable.

Quels résultats peut-on obtenir en gynécologie grâce à la lumière LED ?

Le principe de la photothérapie, aussi appelée photomodulation ou photobiomodulation est de régénérer les cellules. Par l’effet photoélectrique, la lumière va donner l’énergie nécessaire à la production de différentes substances comme le collagène ou l’acide hyaluronique pour renforcer la peau, la retendre, améliorer son hydratation, faciliter la cicatrisation

Grâce à un soin de photothérapie, on cherche à obtenir un « retour à la normale » du comportement des cellules. Le système vulvo-vaginal est très sensible, il a son propre équilibre, sa flore, ses muqueuses. Des perturbations dans ces machineries aux nombreux rouages vont rapidement avoir des effets indésirables. L’objectif est alors d’effacer ces perturbations, de remettre la machine en route de manière saine.

L’intérêt supplémentaire est qu’un traitement par photothérapie n’a pas d’effets secondaires, pas de risque de dérèglements hormonaux, il est indolore, ne nécessite pas d’ingestion de médicaments ni d’intervention chirurgicale. C’est la simple exposition aux bonnes lumières pendant la bonne période qui va pousser le corps à se charger lui-même de régler les problèmes qu’il rencontre. Pour traiter une zone aussi sensible, c’est idéal.

Traiter la sècheresse vaginale grâce à la photothérapie

La sècheresse vaginale touche beaucoup de femmes et les causes peuvent être nombreuses. Les traitements conseillés sont parfois lourds d’effets secondaires et l’efficacité variable. La photobiomodulation permet d’obtenir de très bons résultats, très rapidement.

Traiter la sècheresse vaginale grâce à la lumière : en savoir +

 

Se remettre d’une épisiotomie grâce à la lumière

L’épisiotomie a parfois des conséquences très éprouvantes sur les personnes qui l’ont subie, même longtemps après l’accouchement. De par son effet cicatrisant, la photothérapie peut aider à se remettre plus rapidement et de manière plus durable d’une épisiotomie.

Traiter les conséquence de l’épisiotomie grâce à la photothérapie : en savoir +

 

Traiter les vulvites, vaginites et herpès vaginaux par photothérapie

Les inflammations de la vulve ou du vagin sont très courantes, elles ont diverses causes, mais toutes peuvent être traitées, le soin par la lumière permet d’en effacer les symptômes très rapidement et de limiter les risques de rechute. L’herpès vaginal également peut être soulagé grâce à la lumière LED.

Soigner vulvites, vaginites et herpes grâce à la lumière LED : en savoir +

 

Combattre l’incontinence grâce à la lumière LED

Les fuites urinaires touchent une grande partie de la population. Pourtant ce n’est pas une fatalité, des traitements existent. Si ceux médicamenteux peuvent être lourds en effets secondaires, la photothérapie n’en présente aucun. Elle peut être utilisée pour traiter les fuites urinaires.

Traiter les fuites urinaires grâce à la photothérapie : en savoir +

 

La photothérapie est une pratique médicale, demandez conseil à votre médecin. Si vous souhaitez trouver un spécialiste gynécologue formé et équipé pour pratiquer des traitements à base de lumière LED, n’hésitez pas à consulter notre annuaire.

Plus d’articles sur la photothérapie

Connexes